dormant


dormant

dormant, ante [ dɔrmɑ̃, ɑ̃t ] adj. et n. m.
XIIe; de dormir
1Rare Qui dort. endormi. « Elle est là, dormante, dans ses propres ténèbres abandonnée, dans sa magnificence » (Duras). Blas. Animal dormant.
Fig. Passions dormantes. latent. « Il éveillait les voluptés qu'elle portait dormantes en elle » (France).
2Littér. Qui n'est agité par aucun mouvement. Brumes dormantes. Cour. (en parlant de l'eau) immobile, stagnant. « Sur le talus du fossé, de belles fleurs baignent leurs pieds dans une eau dormante et verte » (Balzac).
3Bot. Qui est en état de dormance.
4(1366 pont dormant) Techn. Qui ne bouge pas. 1. fixe. Châssis, vitrage dormant, qui ne s'ouvre pas. Vantaux dormants (opposé à vantaux ouvrants) . Pont dormant (opposé à pont-levis) . Ligne dormante, qui reste fixée dans l'eau sans que le pêcheur la tienne. — Mar. Manœuvres dormantes, qui ne sont jamais dérangées (opposé à manœuvres courantes ).
N. m. (1690) Le dormant d'un châssis, d'une porte, d'une fenêtre : la partie fixe de la menuiserie dans laquelle vient s'emboîter la partie mobile du châssis, de la porte. — (1678) Mar. Partie fixe d'un cordage. Point fixe où le cordage est attaché.
⊗ CONTR. 1. Courant. Mobile, ouvrant.

dormant nom masculin Partie fixe des fenêtres, scellée dans le contour de la baie. (On dit aussi bâti dormant.) Panneau vitré fixe placé au-dessus d'une porte, d'une fenêtre pour donner plus de jour à une pièce. Extrémité fixe d'une manœuvre dormante ; point où un cordage est fixé. ● dormant (synonymes) nom masculin Panneau vitré fixe placé au-dessus d'une porte, d'une fenêtre pour...
Synonymes :
- châssis dormant
dormant, dormante adjectif Littéraire. Se dit d'une qualité, d'un sentiment qui existe mais ne s'est pas encore manifesté ; latent : La sensualité encore dormante d'une toute jeune fille. Se dit d'une étendue d'eau stagnante : L'eau dormante d'un marais. Se dit d'un agent secret, d'un terroriste ou d'un réseau introduits dans un milieu dans l'attente d'une action. Biologie Se dit d'un organe végétal ou animal en état de dormance. ● dormant, dormante (expressions) adjectif Bâti dormant, châssis dormant, synonyme de dormant (nom masculin). Manœuvre dormante, cordage placé à poste fixe dans la mâture (hauban, galhauban…), par opposition à manœuvre courante. Filet dormant, filet posé à mer basse, dans lequel les poissons sont retenus jusqu'à la marée suivante. Ligne dormante, ligne de fond établie à poste fixe ou posée à mer basse et que la marée recouvre. Pêne dormant, pêne sans biseau se déplaçant par translation et verrouillable en position de fermeture. ● dormant, dormante (synonymes) adjectif Littéraire. Se dit d'une qualité, d'un sentiment qui existe mais ne...
Synonymes :
Se dit d'une étendue d'eau stagnante
Synonymes :
Contraires :
Bâtiment. Bâti dormant, châssis dormant
Synonymes :
- dormant

dormant, ante
adj. et n. m.
d1./d Rare Qui dort. La Belle au bois dormant.
d2./d Immobile, stagnant. Eau dormante. Ant. courant, vif.
d3./d BOT Qui est en état de dormance.
d4./d Qui ne bouge pas, fixe. Châssis dormant.
|| n. m. CONSTR Partie fixe d'un châssis, d'une porte, d'une fenêtre (par oppos. à ouvrant).

⇒DORMANT, ANTE, part. prés., adj. et subst. masc.
I.— Part. prés. de dormir.
II.— Adjectif
A.— [Correspond à dormir I A]
1. [En parlant d'une pers. ou d'un animal] Qui est en train de dormir. (Quasi-)synon. endormi. Chez l'homme éveillé (...) chez l'homme dormant (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 202). Hélène s'approcha du vieux soldat, qu'elle trouva dormant (STENDHAL, Abbesse Castro, 1839, p. 237).
HÉRALD. Animal dormant. Animal représenté dans l'attitude du sommeil.
Rem. Attesté par la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe s. sauf Ac.
Emploi subst.
a) Les sept dormants. Martyrs d'Éphèse, du temps de l'empereur Dèce, qui selon la légende s'endormirent dans une caverne où ils avaient été murés, pour se réveiller quelque deux siècles plus tard. Nous faisons de la musique à réveiller les sept dormants (MUSSET, Le temps, 1830, p. 23) :
1. La légende des sept dormants, qui, fuyant la persécution, murés dans une caverne, y dormirent trois cent soixante-dix-sept ans, et dont le réveil étonna si fort l'empereur Théodose...
ZOLA, Le Rêve, 1888, p. 30.
b) Dormante, subst. fém. (cf. COLETTE, Ces plaisirs, 1932, p. 216; cf. dormeuse A 2).
2. P. ext. [En parlant du regard d'une pers. ou d'un animal] Qui est ou semble tranquille, indifférent. L'œil dormant d'un chat qui guette une proie (GONCOURT, Journal, 1893, p. 412). Petite bourgeoise au teint de lait, au regard dormant (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 68).
B.— [Correspond à dormir I B 1]
1. [En parlant d'un inanimé concr., notamment d'un élément du paysage naturel] Qui repose dans la tranquillité et le calme. Vallon sous l'ombre dormant (LAMART., Harm., 1830, p. 456). Azur immobile et dormant (HUGO, Contempl., t. 2, 1856, p. 405); cf. aussi bois ex. 5) :
2. ... c'était une forêt triste et sauvage, un bois dormant dont la tranquillité absolue étreignait l'âme avec violence.
GRACQ, Au Château d'Argol, 1938, p. 30.
En partic. [En parlant de l'eau] Qui ne coule pas ou guère. Synon. croupissant, stagnant; anton. courant. La rivière qui passe et le vivier dormant (SAINTE-BEUVE, Poés., 1829, p. 121). Eau noire, dormante, si parfaitement plane que nulle ride, nulle bulle d'air, n'en troublait la surface (BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 39).
P. métaph. Eau dormante. Personne dont les apparences tranquilles ne reflètent pas l'attitude profonde. (Quasi-)synon. sournois. Et moi, « l'eau dormante » du couvent, j'étais devenue quelque chose de plus téméraire qu'un hussard (SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 266).
BOTANIQUE
a) Qui est en état de dormance. Bourgeon, œil dormant (cf. PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 565).
b) Qui ferme ses feuilles ou ses pétales durant la nuit. Le charme des plantes dormantes ou des fleurs fermées (ESTAUNIÉ, Bonne Dame, 1891, p. 41).
2. [En parlant d'un inanimé concr., ds des domaines techn.] Qui ne se déplace pas, qu'on ne déplace pas. Synon. fixe, immobile. Meule dormante (BRONGNIART, Arts céram., 1844, p. 98).
a) ARCHIT. Pont dormant. Anton. pont-levis. Les baies où jouaient les bras du pont-levis, les rainures de la herse se voient encore. Un pont de bois dormant enjambe le canal (DU CAMP, Hollande, 1859, p. 101).
b) COUT., vieilli. Pli dormant. Pli qui ne s'ouvre pas. Chemise en percale à jabot plissé dormant (BALZAC, Splend. et mis., t. 2, 1844, p. 272). Étoffes aux plis dormants (GLATIGNY, Fer rouge, 1870, p. 33).
Rem. Non attesté ds les dict. gén. du XIXe et du XXe siècle.
c) MAR. Manœuvres dormantes. Anton. manœuvres courantes. Il [ce navire] était en partie gréé avec des chaînes, ce qui du reste n'ôtait rien de leur mobilité aux manœuvres courantes et de leur tension aux manœuvres dormantes (HUGO, Travaill. mer, 1866, p. 102).
d) MENUIS. et SERR. Châssis dormant. Le linteau en fer du châssis dormant de la croisée (VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1872, p. 316). Verre dormant. Panneau vitré qui ne s'ouvre pas. Sans autre ouverture qu'un verre dormant (ARNOUX, Paris, 1939, p. 139). Pène dormant. Un dispositif de pène dormant paralyse le loquet (FILLON, Serrurier, 1942, p. 22).
e) PÊCHE Ligne dormante. Sur le lac de Côme (...) des lignes dormantes (STENDHAL, Chartreuse Parme, 1839, p. 17).
3. [En parlant d'une valeur financière] Qui n'est pas utilisé. Synon. improductif :
3. Les réserves en monnaie métallique que la prudence les oblige de garder en caisse, et qui se montent quelquefois à un tiers ou moitié de leurs billets en circulation, sont un capital dormant.
SAY, Traité d'écon. pol., 1832, p. 310.
C.— [Correspond à dormir I B 2; en parlant d'un inanimé abstr. désignant un sentiment, une attitude] Qui est caché. Synon. latent. Il éveillait les voluptés qu'elle portait dormantes en elle (FRANCE, Lys rouge, 1894, p. 157). Elles [des jeunes filles] masquaient avec soin d'incroyables sensibilités, dormantes encore (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 143).
III.— Subst. masc.
A.— Vx. Dormant de table. ,,Plateau garni de cristaux, de fleurs, etc., autour duquel on range les plats, et qu'on n'enlève qu'à la fin du repas`` (Ac. 1835, 1878).
B.— Emplois techn.
1. MAR. Partie fixe d'une manœuvre. Le dormant en filin ou en fer des haubans (GALOPIN, Lang. mar., 1925, p. 49).
2. MENUIS. Partie fixe d'une ouverture. Synon. encadrement. Poser, sceller un dormant (Ac. 1835-1932). Les croisées comportent toujours des dormants au pourtour (ROBINOT, Vérif., métr. et prat. trav. bât., 2, 1928, p. 124).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér. :922. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 126, b) 1 794; XXe s. : a) 1 441, b) 1 131.
DÉR. Dormance, subst. fém., physiol. végétale. ,,Mécanisme physiologique permettant à un organisme vivant de cesser toute ou une partie de son activité pendant la mauvaise saison sous l'effet du froid, de la sécheresse, d'un éclairement insuffisant`` (GEORGE 1970). La vigne rentre alors dans sa troisième phase annuelle : la « phase de maturation ». Cet arrêt de la croissance est en relation avec l'apparition d'un inhibiteur de croissance. Pour le bourgeon terminal et les yeux latents c'est donc une période de dormance (LEVADOUX, Vigne, 1961, p. 16). 1re attest. 1499 « action de dormir » (Catholicon, Quimper ds GDF.), ex. isolé, à nouv. formé comme terme sc. au XXe s.; du rad. du part. prés. de dormir (dormant), suff. -ance.

dormant, ante [dɔʀmɑ̃, ɑ̃t] adj. et n. m.
ÉTYM. V. 1112, eau dormante; p. prés. de dormir.
———
I Adj.
1 Rare (attesté XVIIe). Qui dort. Endormi. || La Belle au bois dormant (=dormant au bois), titre d'un conte de fée.Blason. || Animal dormant, placé dans l'attitude du sommeil.
N. Littér. (Un dormant, une dormante). Personne (spécialt, personnage d'un conte) qui dort.
0.1 Impossible de durer sans usure, sans déperdition; impossible de s'immobiliser dans son être. Il faudrait pour cela ne pas vivre, tels les « dormants » des contes qu'un sommeil magique soustrait au cours du temps pendant le vieillissement, la transformation de ce qui les entoure et qui se réveillent identiques à eux-mêmes dans un univers qu'ils ne reconnaissent plus.
Roger Caillois, l'Homme et le Sacré, p. 176.
Les sept dormants : héros d'une légende (emmurés, ils dorment des centaines d'années et se réveillent lorsqu'ils sont libérés).
Par ext. Propre à un dormeur.Regard dormant, indifférent et, comme endormi.
0.2 Bientôt il entendit la reprise à temps égaux de sa respiration dormante, calmée.
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 855.
2 Qui n'est agité par aucun courant (eau). Immobile, stagnant. || Une eau dormante (→ Brume, cit. 2; croupir, cit. 4).
1 Sur le talus du fossé, de belles fleurs baignent leurs pieds dans une eau dormante et verte.
Balzac, les Paysans, Pl., t. VIII, p. 13.
2 (…) les étangs de T'olga dormants et profonds avec la silhouette renversée des arbres dans une eau bleue (…)
E. Fromentin, Un été dans le Sahara, p. 210.
Fig. || C'est une eau dormante, une personne d'apparence tranquille, mais à laquelle on ne peut se fier. || Il faut se méfier des eaux dormantes.
3 (Abstrait). || Passions dormantes au fond du cœur. Caché, enfoui.
3 Il lui révélait les joies délicates et les tristesses délicieuses de la pensée, il éveillait les voluptés qu'elle portait dormantes en elle.
France, le Lys rouge, XII, p. 111.
4 Bot. || Bourgeon, œil dormant. Dormance.Plante dormante, qui ferme ses feuilles, ses pétales durant la nuit.
5 (1366; verre dormant, XVIe). Techn. Qui ne bouge pas. Fixe. || Châssis, vitrage dormant : châssis fixe, qui ne s'ouvre pas. || Vantaux dormants (opposé à vantaux ouvrants). || Pont dormant (opposé à pont-levis). || Serrure dormante, serrure à pêne dormant : serrure dont le pêne ne peut fonctionner qu'au moyen d'une clef. || Ligne dormante, qui reste fixée dans l'eau, sans que le pêcheur la tienne.Mar. || Manœuvres dormantes (opposé à manœuvres courantes). Manœuvre.
Cour. (Vieilli). || Pli dormant, qui ne s'ouvre pas.
———
II N. m.
1 (1690). || Le dormant d'un châssis, d'une porte, d'une fenêtre : la partie fixe de la menuiserie dans laquelle vient s'emboîter la partie mobile du châssis, de la porte…
4 Je passai la tête d'abord, j'avais les mains à plat sur le sol de la cour que mes hanches se tortillaient encore, prises entre les dormants.
S. Beckett, Nouvelles, p. 36.
2 (1678). Mar. Partie fixe d'un cordage (opposé à courant).
3 (1735). Anciennt. || Dormants : pièces d'ornements, gobelets placés en surtout sur une table. || Un dormant. || Dormants de cristal, d'orfèvrerie.
CONTR. Courant, mobile, ouvrant.
DÉR. Dormance.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dormant — I adjective abeyant, asleep, at rest, becalmed, deactivated, hibernating, iacere, in abeyance, in suspense, inactive, inert, inoperative, latent, passive, quiescent, quiet, resting, sleeping, slumbering, smoldering, static, still, suspended,… …   Law dictionary

  • dormant — dormant, ante (dor man, man t ) adj. 1°   Qui dort. La belle au bois dormant, Titre d un conte de fée.    Terme de blason. Animal dormant, animal placé dans l attitude du sommeil.    Poétiquement, tranquille, où l on dort bien. •   Trouvez le moi …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • dormant — dor‧mant [ˈdɔːmənt ǁ ˈdɔːr ] adjective something that is dormant has not been active for a long time, although it may become active in the future: • The project lay dormant for two years until we found a co sponsor. • Someone tampered with IBM… …   Financial and business terms

  • dormant — DORMANT, ANTE. adj. Qui dort. Il est aussi substantif, et ne se dit que Des Martyrs qu on appelle Les sept Dormans. [b]f♛/b] On appelle Eau dormante, De l eau qui ne coule point; Verre dormant, châssis dormant, Un châssis, un verre qui ne s ouvre …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dormant — Dormant, [dorm]ante. adj. v. Qui dort. Un homme dormant ne fait point de mal. les sept dormants. Il se dit figur. Des choses qui sont de nature à se mouvoir, ou qui sont faites ordinairement pour estre mües, & qui neanmoins demeurent arrestées en …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Dormant — Dor mant, n. [See {Dormant}, a.] (Arch.) A large beam in the roof of a house upon which portions of the other timbers rest or sleep. Arch. Pub. Soc. Called also {dormant tree}, {dorman tree}, {dormond}, and {dormer}. Halliwell …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Dormant — means lacking activity. It can refer to: Dormancy in an organism s life cycle Dormant volcano, a volcano that is inactive but may become active in the future Dormant (heraldry), in heraldry, signifying a sleeping animal with head resting upon… …   Wikipedia

  • dormant — late 14c., fixed in place, from O.Fr. dormant (12c.), prp. of dormir to sleep, from L. dormire to sleep, from PIE root *drem to sleep (Cf. O.C.S. dremati to sleep, doze, Gk. edrathon I slept, Skt. drati sleeps ). Meaning …   Etymology dictionary

  • dormant — [dôr′mənt] adj. [ME < OFr prp. of dormir < LL dormire < IE base * dre , to sleep > Sans ni dra, sleep] 1. sleeping 2. as if asleep; quiet; still 3. inoperative; inactive 4. Biol. a) torpid in winter; in a state of suspended animation …   English World dictionary

  • Dormant — (frz. spr. áng), schlafend; als Substantiv: Tafelaufsatz …   Kleines Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.